24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 18:15

merour-bistrot.jpg

 

Cette divinité à forme humaine et à tête de taureau devrait intéresser tout particulièrement les buveurs et les buveuses du bistrot...

 

Nous nous souvenons de la divinité Atoum, représentant le dieu unique et solitaire qui sortit du Nouou pour devenir Râ, ce qui donna du même coup naissance à l'Ennéade d'Héliopolis comme le raconte le fameux Paout-Neterou.

 

Ainsi, Atoum pouvait lui même s'incarner et goûter les joies de l'évolution de la conscience en renaissant en chacun de nous.

  

C'est ainsi qu'il apparait sous la forme de "Merour" que nous connaissons parfois sous son nom grec de "Mnévis"...

 

merour-gly-bistrot.jpg

 

Nous reconnaissons à gauche la houe "MR" avec l'idée "d'aimer", au dessus de la bouche "R" qui vient compléter pour des raisons esthétiques. Le moineau qui suit se lit "OUR" qui signifie "grand" et encore une fois le "R" vient compléter le quadrat.   

 

Les deux signes suivants servent de déterminatif à la divinité Merour.

 

Il y a un signe caractéristique qui exprime une rue, la proposition d'un cheminement bien cadré et il suit, bien sur, un taureau.

 

Merour exprime donc la divinité taurienne du cheminement individuel...

 

Naturellement le taureau est un symbole de puissance et un reproducteur et il est facile de comprendre que le peuple égyptien considérait "Merour" comme le "grand baiseur"...

 

Les initiés s'attacheront à remarquer le caractéristique symbole solaire rayonnant entre ses cornes qui est différent des autres taureaux dont les cornes dessineraient plutôt un croissant de lune réceptif de la lumière.

 

Il y a un autre détail à apprécier, c'est "iaret" (l'uraeus), le serpent qui surgit au sommet du crâne, un symbole d'illumination...

 

Naturellement un taureau noir naissant avec un triangle blanc ("MR") sur le front était particulièrement apprécié et considéré comme un présage très favorable pourtant une signature d'Atoum...

 

Merour, la divinité taureau de Iounou (Héliopolis), le cœur de l'Egypte mystique, servit discrètement de modèle évolutif aux autres divinités tauriennes de l'Egypte.

 

Pour les rosicruciens, Merour est naturellement l'expression de la lumière individualisée, illuminante, un rôle dévolu dans les temples au "porte flambeau".

 

Il est donc le feu intérieur, capable de transmutation, le symbole de l'Être intérieur...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by lebistrotdelarosecroix.com - dans Egypte
commenter cet article

commentaires

fm 25/10/2012 23:25


@Geb,


lol Je pense qu'il faut répondre non! Le serpent égyptien est une représentation énergétique, ce n'est pas un gardien comme les najas qui défendent certains accés dans des traditions indiennes ou
tibétaines.


Par ailleurs l'uraeus fait partie intégrante de Merour, ce n'est pas une entité extérieure.


En revanche l'énergie de Merour a évidemment un effet sur l'aura et celle-ci joue un rôle protecteur  mais ce n'est pas la fonction premiere de Merour.


La pensée égyptienne est simple de ce point de vue: une divinité correspond à une fonction. En cernant la fonction ,on cerne la divinité!


Bien fraternellement 

Geb 25/10/2012 22:43


@ F.M. Tu me dis, (Ce n'est
pas un gardien, il porte simplement la lumière.)  Mais l’Uraeus qu’il porte qui est le cobra qui protège le Pharaon de ses ennemis ne peut-il pas lui
aider et être le Gardien en même temps ?

fm 25/10/2012 22:14


Bonjour Geb,


Voilà des questions directes très intéressantes!


Très simplement, je cherchais depuis des années à quelle divinité correspond l'officier du temple rc qui porte le nom de porte flambeau.


Je cherchais un porteur de torche, je n'en trouvais pas, j'ai demandé à des spécialiste, mais je n'ai pas eu de réponse... Et finalement la réponse est arrivée autrement: c'est un taureau, c'est
Merour!


Ce n'est pas un gardien, il porte simplement la lumière.


Au niveau le plus bas, cette énergie est l'energie sexuelle mais la sexualité est un déperdition énergétique (vien agréable, certes, mais une déperdition quand même.


L'énergie peut monter intérieurement jusqu'au sommet du crane comme le montre l'uraeus des égyptiens.


Mérour est à tous les niveaux puisqu'il est au départ du cheminement mais aussi à l'arrivée.


Voilà ce que je peux raconter, mais est-ce vraiment "partageable"?


Bien fraternellement

Geb 25/10/2012 16:51


Bonjour FM, je crois que tu n’as pas compris le sens de mon questionnement, je cherche dans quelle direction que tu nous
envois avec Mérour, Je ne vois
pas ou tu veux en venir avec Mérour? Médité sur le gardien de la lumière interne? Ou sur la reproduction?   Ou sur le plaisir du
Grand-Baiseur ?  IL est l'expression de la lumière individualisée,  Il est le feu intérieur, capable de transmuter le symbole de l'Être
intérieur... Me semble qu’il y a un rapport un peut extrême entre les deux, à moins que la lumière lui donne une superbe énergie et qu’il compense en reproduction.  


Fraternellement

fm 25/10/2012 10:00


@Geb,


En Egypte, chaque nome possède sa cosmogonie et tout s'étale sur 3 milllénaires. Pour ce qui est du taureau c'est même plutot 5000 ans.


Akhet va apparaitre ici comme Neith, là comme Athor ou comme Tefnout.


D'un autre côté le taureau va se trouver mélangé à d'autres comme Apis. Parfois ils sont 4...


Il est facile de s'éparpiller à l'infini entre les orientations politiques, les différents clergés, l'adaptation à des cultes promitifs et les différents niveaux de compréhension.


Ensuite, il y a la reconstitution symbolique et historique et les influences successives des envahiseurs de l'Egypte et en dernier lieu l'excés de "bonne volonté" des égyptomanes...


Il est donc possible d'affirmer n'importe quoi sur le sujet et donc de s'égarer complètement, d'où la nécessité d'une méthodologie hyper rigoureuse et un grs travail de méditation.


Ce qui fait l'intérêt d'un article comme celui du bistrot sur Merour c'est qu'il n'est pas constitué par trois phrases piquées ci et là. Il se base sur des évidences symboliques et les
conclusions qu'il est possible d'en tirer en connexion avec tous les articles déja publiés sur le sujet: consulter avec le moteur de recherche atoum, ra, l'ennéade, la loge Amenotep, etc et
vérifier l'emboitement parfait de son symbolisme dans la rituélie rosicrucienne.


Naturellement la force solaire individuelle est à rapprocher de l'éveil de la kundalini et le "pharaon" est naturellement à considérer comme le chercheur de lumière.


Bien fraternellement  

Geb 25/10/2012 02:05


Bonsoir FM, Merour Marié à la déesse Akhet porte un disque solaire sur la tête et un Uraeus, qui est le
cobra qui protège le Pharaon de ses ennemis… Donc possiblement le gardien de la lumière intérieur avec l’aide de l’Uraeus. Le reste est vraiment à médité…   


Fraternellement 

fm 25/10/2012 01:33


Et oui, faut de tout pour faire un monde... La difficulté consiste à allumer sa lampe et s'élever pour trouver l'authenticité malgré les superstitions.

Geb 24/10/2012 23:23


Bonjour à
tous,


N’était-il pas le
taureau noir adoré à Héliopolis et l’animal sacré du dieu Rê?


Fraternellement

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • lebistrotdelarosecroix.com
  • : Site décalé, ouvert aux chercheurs de lumière et offrant la possibilité de trouver celle-ci au fond d'un verre virtuel autour d'un comptoir virtuel, avec des conversations virtuelles mais offrant des réponses réelles aux attentes des chercheurs.
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Les Trésors de la Cave

Pour trouver ou retrouver un ancien message du Bistrot portant sur un sujet particulier, prenons par exemple le mot "XXXXX", il suffit rechercher sur google, bing, yahoo, etc:

XXXXX "lebistrotdelarosecroix.com"

Derniers Articles

  • Comment les Egyptiens représentaient un Égrégore
    Commençons pour changer par comprendre le déterminatif qui exprime à droite un groupe d'hommes et de femmes. C'est notre foule... Le hiéroglyphe de gauche est un trilitère, c'est à dire un ensemble de 3 lettres "D", "M" et "Dj". La foule se prononce donc...
  • Le Livre des Initiés
    Depuis quelques mois, le Bistrot s'est efforcé de faire ressortir au jour certains événements instructifs du mysticisme du 18e siècle reliant Louis-Claude de Saint Martin, Jean Baptiste Willermoz et Églé de Vallières (l'Agent Inconnu). Pour suivre le...
  • Vivant de Maat
    Il était d'usage en Egypte d'utiliser, pour les dignitaires, des éloges exagérés que nous nommons des "formules d'eulogie". Ces formules ont toujours au départ une signification profonde. L'inscription ci-dessus se lit "ANKH MAAT" et se traduit par "Vivant...
  • Le Chaudron aux Oreilles d'Or dont le Fond est resté noir
    Il y avait au 5e siècle avant JC, en Haute Égypte du côté d'Éléphantine une communauté juive qui a laissé au sein des "Papyrus de Yeb", écrits en hiératique, en démotique et en araméen, des traces d'une pensée assez typique et différente de la pensée...
  • Confession de Maat, 32e Ligne
    Le Bistrot de la Rose+Croix propose aujourd'hui la traduction (inédite) de la 32e ligne de la Confession de Maat. L'âme subit le jugement d'Osiris et fait référence à l'enseignement de Saou: "Ô Être, toi, le Maître des Deux Cornes qui émane de Saou (Saïs),...
  • La Loi des 3L et le Maître des Deux Cornes
    La représentation ci-dessus s'adresse à certains Habitués du Bistrot qui n'ont pas pris conscience de la portée extraordinaire du symbole du soleil entre les 2 cornes de Neith... C'est ce que les Rosicruciens américains nommaient en interne au 20e siècle...
  • Le Soleil entre les Cornes de Neith
    Voici le témoignage d'Hérodote au 5e siècle avant JC: "Il y avait à Saïs, dans le palais d'Amose, une statue en bois à l'image d'une vache couchée dont la tête dorée portait des cornes enserrant un disque en or représentant le soleil." Nous sommes à la...
  • Les Surprises du Senou, le Bouclier de Neith...
    A différentes occasions, le Bistrot a évoqué le Bouclier de Neith représenté ci-dessus. C'est naturellement son sens ésotérique qui nous intéresse et nous avons compris qu'à ce niveau les deux flèches ou les deux lances représentent les deux forces de...
  • La Déesse Neith
    Le temple principal de Saïs était consacré à la déesse Neith. On reconnait chez Neith les propriétés de la déesse Nout (la "vache Céleste": le cosmique), mais pas seulement: Neith n'est pas une divinité de l'Ennéade Héliopolitaine. Elle est la "terrifiante"...
  • Les Raisons d'un Relevé de Champollion
    Voici un relevé établi par Champollion concernant l'inondation à Saïs. Saïs (Saou en égyptien) est à une cinquantaine de km sur un bras du Nil nommé précisément le Wadi Saïtique. N'est-ce pas intéressant de comprendre pourquoi Champollion cherchait à...

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Le Bistrot sur Mobile

 Cliquez!

mobile.jpg

Les Confidences Du Bistrotier

Contacts Privés

enveloppe.jpg