25 novembre 2019 1 25 /11 /novembre /2019 11:00
J'ai rencontré Dieu...

Le visiteur de la Bimbo du Bistrot est Dieu le Père comme le représentait le dessinateur Jean Effel dans les années 70.

 

Une personne qui avait vécu une expérience de mort éminente racontait sa sortie du tunnel.

 

- A la sortie j'ai aperçu Jésus Christ.

 

- Comment pouvais-tu affirmer que c'était Jésus Christ?

 

- Qui voulais-tu que ce soit d'autre?

 

Difficile dans ce contexte de proposer l'idée que le "tunnel" pourrait être simplement son épaisseur égotique ou que les entités à la sortie apparaissent lumineuses à une personne qui est encore plombée et assombrie par diverses charges.

 

Difficile encore de lancer l'idée qu'après le tunnel, il y aura encore des égrégores divers à larguer.

 

D'autres personnes généralement avec un mental actif et alimentant beaucoup de charges (la clarté mentale n'est pas acquise par tout le monde...) sont parfois surprises de ressentir l'égrégore d'un lieu de culte et décrivent cette charge d'une manière élogieuse en affirmant sincèrement qu'elles y ont trouvé leur foi, voire rencontré dieu...
 

Difficile également de leur proposer l'idée qu'il ne faut pas confondre les vibrations d'un égrégore avec autre chose que ce qu'il est réellement, à savoir un assemblage des formes pensées de ceux qui l'alimentent et qui n'a aucun rapport avec le Cosmique, un "autre monde" qui ne se manifeste que par ses effets.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Gilles 25/11/2019 17:03

Bonjour,
Votre analyse, péremptoire et un tantinet dogmatique sur les EMI, est bien surprenante pour un esprit rosicrucien. Vous devez être un bien grand initié pour juger ainsi votre prochain et sa vie intime...Avez-vous expérimenté ou étudié sérieusement ces phénomènes et expériences ? Quoiqu'il en soit du Tunnel, il y a la suite qui, elle est sans équivoque. Comment un égo plombé et assombri pourrait-il rapporter toutes ces faits vérifiables, revoir sa vie et ses interactions et expérimenter ces merveilles et rencontrer les être de lumière ?
Même si ces expériences dérangent notre confort intellectuel parce qu'elles le remettent en cause, il est cependant de grande valeur de les étudier avec un esprit ouvert. Comment êtes-vous certain que ces personnes n'ont pas rencontré Dieu ou le Christ ou... ? En tout cas, leurs témoignages, leur vies (qui ont été bouleversées et orientées vers le sacré et le bien) et leurs guérisons, me semblent tout à fait en accord avec les enseignements traditionnels et les expériences telles que notre cher H.S.L nous les a transmises. Il me semble, quand à moi, du peu de science dont je dispose, qu'il apprécierait beaucoup ces expériences...La plus large tolérance et la plus stricte indépendance...
Bien fraternellement,
Gilles

lebistrotdelarosecroix.com 25/11/2019 19:54

Bonjour Gilles,
Un grand merci pour cette intervention passionnée!

C'est un plaisir de répondre à différents points qui, à l'évidence, peuvent déranger le confort intellectuel, ce qui finalement justifie pleinement le Bistrot et le rôle qu'il occupe, de facto, dans le rosicrucianisme contemporain!

Les réponses qui suivent sont les plus brèves possible et c'est naturellement avec une grande joie qu'elles pourraient être développées ci ou là au Bistrot.

Tout d'abord la formulation "la plus large tolérance dans la plus stricte indépendance..." n'est pas rosicrucienne! Chacun ne ressent-il pas plutôt une approche de loge maçonnique? En tout cas elle n'est pas de Spencer Lewis: elle a surgi en France sous l'influence d'un dirigeant controversé...

Spencer Lewis aurait apprécié de connaître les expériences (style EMI)... Pourquoi pas? Mais faut-il penser que ces expériences, si elles furent parfois cachées au peuple soient réellement nouvelles et que Spencer Lewis aurait pu ignorer leur existence?

Que la vie de ces personnes qui ont vécu ces expériences ait été orientées vers ce qu'elle considèrent comme le bien. Personne ne le dénigrera. N'est-ce pas précisément un signe de la sagesse cosmique à la source de ce type d'expériences? Mais de là à affirmer qu'il s'agit définitivement du sacré et du bien, n'y a t-il pas là un "saut" logique une peu abusif?

Concernant "Dieu, le Christ où..." il convient peut-être de rappeler que la résurgence lewissienne de la R+C s'adressait fondamentalement aux monothéistes américains, à charge pour eux d'accomplir ce qui n'avait pas été prémaché.

Concernant l'égo et le tunnel, n'est-ce pas précisément parce que l'égo est "traversé" qu'il peut bénéficier de souvenirs qu'il ne manquera pas d'interpréter ensuite à sa sauce?

Bien fraternellement
Le Bistrotier

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier