26 juin 2019 3 26 /06 /juin /2019 10:03
Pourquoi Chercher la Lumière ?

En préparant ses étudiants au "Degré des Mages" (dont le symbole est la "baguette ouadjique") Spencer Lewis leur glissait le commentaire suivant: 

 

-" Si les choses matérielles et courantes de la vie procuraient le grand bonheur, pourquoi serais-je devenu un chercheur?" 

 

Dans l'ouvrage "c'est à toi que je confie" attribué au pharaon Akhenaton, ce n'est plus un questionnement mais une description:

 

-"L'approche la plus rapprochée du bonheur est la jouissance cosmique de la compréhension et de la santé."

 

La formulation anglaise "the nearest approach thou canst make to hapiness is to enjoy from Heaven understanding and health" s'est chargée d'un contre sens dans la version française: "le plus sûr moyen d'approcher du bonheur est de te réjouir d'avoir reçu du Ciel la compréhension et la santé" car "enjoy" prend ici le sens erroné de "se réjouir" au lieu de "jouir"!

 

C'est un détail important car Akhenaton invite à accéder au bonheur directement par la "Haute Magie" (la magie Akhou) dont le fondement est la sincérité et l'on passe de la recherche cosmique à la "basse magie" noire ou blanche (la magie Hekaou) du paraître en incitant à se réjouir artificiellement d'un bonheur auquel on accède pas forcément...

 

Mais tout cela nous incite à approfondir l'approche égyptienne du bonheur...

 

(à suivre...) 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Frater N. 26/06/2019 14:18

Cher Francis,

Ta traduction me semble, elle aussi, inadéquate sur quelques points, liés à la maîtrise fine de la langue et non à des subtilités potentiellement ésotériques :
- HSL s'exprime le plus souvent à l'écrit en langage soutenu, ce qui fait qu'il emploie les nuances de la langue non spontanément accessibles au locuteur francophone, raison de ce petit message.
- "Approach" a plutôt ici, je trouve, le sens d'approximation (on est proche de... mais on n'y est pas ; on s'en approche, mais je ne suis vraiment pas sûr qu'il s'agisse d'une approche au sens de " démarche en vue de " ou " d'aller/cheminer vers " : le bonheur est une préoccupation profane qui n'est pas usuelle pour le rosicrucianisme, contrairement à la PP, terreau de la JI, mais on est alors déjà bien au-delà du plan matériel ; le cas échéant, l'on traduirait alors par approximation). Comme Francis, je ne pense pas du tout qu'il faille donc traduire cette partie par " le plus sûr moyen d'approcher du bonheur est de ", ce qui nous ferait nous tromper d'objectif final en le remplaçant par un succédané bien approximatif et déplacé.
- La première partie de la phrase peut donc se traduire par : " L'approximation la plus proche que tu peux faire du bonheur est de " (avec ce tutoiement, si classique en égyptien et dans les sociétés initiatiques, et indiqué ici grammaticalement).
- " Enjoy from " est ici encore une formule soutenue qui signifie " bénéficier/profiter de qqc en provenance de", " avoir reçu qqc de la part de dont on peut jouir/bénéficier ", et donc aussi, bien entendu, " jouir de " ; mais le problème est alors de pouvoir traduire le " from " correctement, sans trahir la phrase en anglais et sans faire une phrase beaucoup trop lourde en français. On peut suggérer " jouir/bénéficier de la part de ", afin de remédier raisonnablement à ce petit problème. La nuance est celle de la reconnaissance d'un don ou d'une grâce du Ciel dont on bénéficie. Mais on n'est pas du tout dans une " jouissance cosmique ", un oxymore entre la jouissance terrestre et la Joie céleste (notons qu'HSL n'utilise pas le mot " cosmic ", comme ce que feront presque exclusivement ses successeurs, mais bien le mot " heaven "). À nouveau, la jouissance est une considération profane bien humaine, la Joie est un début d'ouverture du Cœur et de verticalisation, en chemin vers le Ciel. Même si la traduction par " te réjouir d'avoir reçu du Ciel " est effectivement fautive du point de vue littéral quant au fait de " se réjouir ", elle a le grand mérite d'exprimer clairement le don du Ciel et d'ouvrir le Cœur à la gratitude. La vibration est bonne (même si elle est approximative) et ne risque pas de donner lieu à une quelconque forme d'Ego ou de mégalomanie.
- " to enjoy good health " est une tournure idiomatique que l'on peut traduire par " jouir d'une/être en bonne santé ". À nouveau ici, on bénéficie de, mais on ne vautre pas dans la jouissance : ça n'est que de la bonne santé, mais c'est déjà ça.
- La deuxième partie de la phrase peut alors de traduire par : " bénéficier/profiter de la part du Ciel de la compréhension et de la santé ".
- Je propose ainsi la traduction complète suivante : " L'approximation la plus proche que tu peux faire du bonheur est de bénéficier/profiter de la part du Ciel de la compréhension et de la santé ".

_/\_

lebistrotdelarosecroix.com 26/06/2019 14:59

Merci Frater N pour nous partager cette longue analyse.
En réalité je ne cherche pas à publier une meilleur traduction de l'anglais. J'ai juste signalé que la version française de l'anglais était inadéquate.
J'ai d'ailleurs pu lire que la version anglaise avait été réalisée (à partir du chinois...) par un couple canadien dont j'ai oublié ou jamais eu le nom et que la validation du Maître Ramater ne concerne que la source du texte dans son ensemble mais pas les points de détail...
C'est la raison pour laquelle je n'utilise le texte que comme support d'investigation pour une expérience jubilatoire de reconstitution de la pensée égyptienne source que je partage au Bistrot.
Pour la petite histoire le message de Lewis m'avait frappé hier mais je ressentais la pudeur avec laquelle il se retenait pour ne pas imposer quoi que ce soit à ses étudiants. Il manquait quelque chose et le complément a curieusement surgi ce matin avec un message d'une habituée du Bistrot mettant le doigt sur ce passage de "C'est à toi que je confie".
Bien fraternellement
Francis_/\_

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier