10 janvier 2019 4 10 /01 /janvier /2019 13:59
Maîtrise de la Vie ou Prise de Pouvoir...

Harvey Spencer Lewis avait publié à plusieurs reprises une brochure d'information intitulée "Light of Egypt" (Lumière de l'Égypte) dont l'inspiration provenait du Maître Ramater, duquel Spencer Lewis avait retiré également la mystérieuse caution qui l'autorisait à signer directement l'ouvrage du nom de "Sri Ramaterio".

 

Après le décès de Spencer Lewis en 1939, sa connexion avec le Maître Ramater se perdit et comme personne n'avait le répondant permettant de communiquer aux chercheurs concernés les informations complémentaires qui pouvaient être demandées par ce canal, la brochure fut régulièrement modifiée et perdit discrètement d'abord la signature de Sri Ramaterio pour devenir "The Secret Heritage" en 1941 puis "The Mastery of Life" (la Maitrise de la Vie) en 1942.

 

De nos jours malheureusement un contemporain qui entend parler de maîtrise de la vie pense davantage à une prise de pouvoir plutôt qu'à une libération de la captivité de son propre égo...

 

Le processus de dégénérescence de la transmission de la tradition est si naturel que les Rosicruciens le nomment "la loi de 108 ans" et incitent les chercheurs à s'efforcer de remonter le plus possible à la source de la Lumière vu que son éclat tend à décliner...

 

C'est le même processus qui est simplement évoqué dans l'évangile de Jean par "et lux in tenebris lucet et tenebrae eam non comprehenderunt" (la lumière brille dans les ténèbres et les ténèbres ne peuvent l'appréhender) et que certaines loges maçonniques inscrivent à l'orient de leurs temples.

 

Certains temples vaudois (voir représentation ci-dessus) le prônaient déjà au 13e siècle en incitant les chercheurs chrétiens à rechercher la pureté traditionnelle d'avant Constantin et de sa mère Sainte Hélène

 

Les vaudois, initialement les Pauvres de Lyon sous l'impulsion de Pierre Valdo (1140-1217), refusaient la doctrine des "pères" (chrétiens) pour suivre plutôt les "oncles" (vaudois) qu'ils appelaient les "barbes" du piémontais "barba" qui désigne les oncles et plus généralement des personnes respectables proches de la famille...

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Quantum 12/01/2019 11:05

Merci à Félix et bien sûr à toi, Francis, pour ces traductions de "comprehendo".
A défaut de m'avoir procuré une illumination, je retiendrai quelques éléments de méditation dont la notion "d'entourer de bonté, d'amitié", ce qui ne semble donc pas être le cas des ténèbres face à la lumière !!!
Et la compréhension qui est le fait de prendre et relier les idées, de les saisir ...
Sais-tu que Gaffiot était originaire d'un patelin tout près d'Arc-et-Senans ?

Frater N. 01/02/2019 17:24

Si je m'essaye à une petite synthèse, comprĕhendĕre = " Prendre/saisir avec " :
a) Prendre les uns avec les autres = prendre/saisir ensemble, former un Tout, inclure (donc aussi les sens de : unir/lier, tout prendre/saisir/se saisir, prendre sur le fait, entourer)
b) Prendre avec soi, prendre en son sein = posséder, intégrer (donc tout prendre/se saisir de, saisir par l'intelligence/embrasser par la pensée).

J'en retiens les deux idées " d'inclure " (ou non) et de " se saisir de ", concrètement ou abstraitement. D'où deux sens possibles et simultanés de " ... et tenebrae eam non comprehenderunt " : 1) les Ténèbres n'incluent pas la Lumière (Ténèbres vs. Lumière et une pensée dualisante où l'on ne peut/veut se mélanger) signant une forme d'exclusion (attention à la chute...), 2) les Ténèbres ne se saisissent pas de la Lumière (ils restent disjoints ou s'en dé-saisissent, cad qu'il l'ignore et s'en moque) signant une forme de dissociation, mais qui n'a rien d'inéluctable (attention à faire le bon choix, s'il en est...), si l'on veut (s'en) saisir... et chercher à appréhender cette criminelle de Lumière qui ose briller malgré (ou au milieu) de l'obscurité, ce qui reste bien incompréhensible.
Fraternellement,

N.

lebistrotdelarosecroix.com 12/01/2019 14:49

J'en viens aux aveux... Naturellement j'ai beaucoup planché sur le comprehenderunt dans le passé, mais cette fois je me suis juste appuyé intuitivement sur "préhenderunt" avec l'idée de "préhender" qui n'existe pas en français mais qui véhicule une idée de "prise"et "con" qui signifie "avec" en latin, mais comme il n'existe pas en français conpréhender j'ai choisi simplement appréhender qui lui existe...
Mais tu notes que toutes ces traductions que tu cites "sentent le poisson": il y a une certaine culpabilité suggérée (faute, péché etc) dont il ne faut pas se charger. Cela n'empêche pas de faire le travail pour s'élever hors des ténèbres.
Ce que tu exprimes au sujet de l'Amour est parfaitement valide: les ténèbres ne connaissent de l'Amour que la vampirisation!
Mais l'Amour ne suffit pas et la recherche de la Lumière conduit un jour à trouver la Force Vitale.
Une pensée me revient: "nous vivons dans un monde de ténèbres et ..." voir l'épisode 8 du voyage vers l'est... que quelques uns approfondissent en ce moment!
Bien fraternellement (je ne savais pas pour Felix Gaffiot).

"Nous sommes nés dans les ténèbres et certains d'entre nous doivent encore vivre dans les ténèbres sur ce plan et dans cette existence. La lumière ne peut pas accéder à chacun!"
http://www.lebistrotdelarosecroix.com/article-le-voyage-d-un-pelerin-vers-l-est-8-feuilleton-64376065.html

Quantum 11/01/2019 21:44

« et lux in tenebris lucet et tenebrae eam non comprehenderunt »
Cette phrase du prologue de Jean m’interpelle depuis toujours (en tous cas depuis la première fois que je l’ai lue) et je ne l'ai toujours pas "saisie".
Si la plupart des traductions françaises sont d’accord sur le début, le verbe (!) final est différent.
Voilà quelques versions qui, à défaut de m’éclairer (!) vraiment peuvent permettre une réflexion (!)

Jacques LEFEVRE,d'Etaples 1525
Et la lumière luyt es tenebres, et les tenebres ne lont point comprinse.

La Sainte Bible du Chanoine A.CRAMPON 1905
Et la lumière luit dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont point reçue.

Bible de Louis SEGOND dite Bible à la Colombe 1910
La lumière brille dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont pas accueillie.

La Bible de Jérusalem 1973
Et la lumière luit dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont pas saisie

La Bible OSTY 1973
Et la lumière brille dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont pas arrêtée.

La Bible A.CHOURAQUI 1974/1979
La lumière luit dans la ténèbre, et la ténèbre ne l’a pas saisie.

La Bible T O B 1972(AT)/75(NT) 1987
Et la lumière brille dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont point comprise.

La Bible du Semeur1992
La lumière brille dans les ténèbres et les ténèbres ne l’ont pas étouffée.

Et la version du Bistrot
la lumière brille dans les ténèbres et les ténèbres ne peuvent l'appréhender ...

Fraternellement
Quantum

lebistrotdelarosecroix.com 11/01/2019 22:17

Bonjour Quantum

Voici une approche latine basique de comprehendo:
comprĕhendo (comprendo), ĕre, prehendi, prehensum : - tr. - saisir ensemble.
- (Lebaigue P. 249 et P. 250)
1 - unir, lier.
- naves velut uno inter se vinculo comprendit, Liv. 30, 10, 5 : il maintient ensemble les vaisseaux comme attachés entre eux par un lien unique.
- oras vulneris suturae comprehendunt, Cels. 7, 4, 3 : les sutures maintiennent unies les lèvres de la blessure.
- comprehendere medicamentum melle, Scrib. 70 ; 88 : envelopper de miel un médicament.
2 - embrasser, enfermer.
- nuces modio comprehendere, Varr. R. 1, 7, 3 : enfermer des noix dans un boisseau.
- circuitus rupis triginta et duo stadia comprehendit, Curt. 6, 6, 23 : le pourtour du rocher embrasse un espace de trente-deux stades.
- comprehendere loca vallo, Frontin. Strat. 2, 11, 7 : entourer d'un retranchement.
- quantum valet comprehendere lancea, Sil. 4, 102 : de la portée d'un trait.
- ignis robora comprehendit, Virg. G. 2,305 : le feu embrasse le tronc.
- comprehensa postea privata aedificia, Liv. 26, 27, 3 : [le feu] gagna ensuite (enveloppa) des maisons particulières.
- mais casae celeriter ignem comprehenderunt, Caes. BG. 5, 43, 2 : les cabanes prirent feu promptement.
- flammā comprensā, Caes. BC. 3, 101, 4 : le feu ayant pris, la flamme s'étant communiquée.
3 - c. concipere, concevoir, devenir enceinte. --- Cels. 5, 21, 13.
4 - prendre, s'enraciner [en parl. de plantes].
- cum comprehendit ramus, Varr. R. 1, 40 : quand la greffe a bien pris. --- cf. Col. 3, 12.
5 - saisir, prendre.
- quid manibus opus est, si nihil comprehendendum est ? Cic. Nat. 1, 92 : à quoi bon des mains, s'il n'y a rien à saisir ?
6 - prendre par la main [en suppliant].
- comprehendunt utrumque et orant ne... Caes. BG. 5, 31, 1 : ils prennent les mains des deux généraux et les prient de ne pas...
7 - prendre, appréhender, se saisir de.
- comprehendere tam capitalem hostem, Cic. Cat. 2, 3 : se saisir d'un ennemi si redoutable. --- Cat. 3, 16 ; Caes. BG. 4, 27, 3, etc.)
8 - prendre, s'emparer de.
- redis equisque comprehensis, Caes. BG. 6, 30, 2 : les chars et les chevaux ayant été saisis.
- aliis comprehensis collibus, Caes. BC. 3, 46, 6 : s'étant emparés d'autres collines
- clamore ad tam atrox facinus orto excitus Appius comprehendi Verginium jubet, Liv. 3, 48, 6 : au cri qui s'élève à la vue de cette action horrible, le décemvir ordonne qu'on se saisisse de Verginius.
9 - surprendre, prendre sur le fait.
- comprehendere nefandum adulterium, Cic. Mil. 72 : surprendre un adultère criminel. --- Clu. 47.
- in furto comprehensus, Caes. BG. 6, 16, 5 : surpris à voler.
10 - fig. entourer de (manifestations d'amitié, de bonté, etc.).
- mihi gratum feceris, si hunc humanitate tua comprehenderis, Cic. Fam. 13, 15, 3 : tu m'obligeras, si tu le traites avec toute ta bonté.
- omnibus officiis per se, per patrem totam Atinatem praefecturam comprehendit, Cic. Planc. 47 : il a entouré la préfecture entière d'Atina de toute sorte de bons offices par lui-même, par son père.
- mais comprehendere aliquem amicitia, Cic. Cael. 13 : se faire un ami.
11 - embrasser [par des mots, dans une formule, etc.].
- comprehendre rem verbis pluribus, Cic. Att. 12, 21, 1 : exprimer une chose en plus de mots.
- breviter comprehensis sententiis, Cic. Fin. 2, 20 : en pensées brièvement exprimées.
- veterum rerum memoriam comprehendere, Cic. Br. 19 : embrasser l'histoire du passé.
- quae (adversa) si comprehendere coner, Ov. Tr. 5, 2, 27 : si j'essayais de les (ces malheurs) raconter tous.
- numero aliquid comprehendere, Virg. G. 2, 104 : exprimer qqch par des chiffres, supputer.
12 - saisir par l'intelligence, embrasser par la pensée.
- comprehendere aliquid animo, Cic. de Or. 2, 136 ; mente, Cic. Nat. 3, 21; cogitatione, Cic. Tusc. 1, 50.
- si opinionem jam vestris mentibus comprehendistis, Cic. Clu. 6 : si vous avez déjà embrassé (adopté) une opinion dans vos esprits.
- comprehendere aliquid memoriā, Cic. Tusc. 5, 121 : enfermer qqch dans sa mémoire, retenir qqch.
- animo haec tenemus comprehensa, non sensibus, Cic. Ac. 2, 21 : c'est par l'esprit que nous avons la compréhension de ces objets, non par les sens.

A mon sens s'ajoute l'idée rosicrucienne assez simple finalement que la Lumière n'est pas de la même nature que le monde des ténèbres.
Bien fraternellement
Francis

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier