18 novembre 2017 6 18 /11 /novembre /2017 17:47
Le Symbole de la Voûte dans le Christianisme Médiéval

Cette miniature est extraite d'un manuscrit médiéval allemand de la Bibliothèque de Munich.

 

Il est daté de 1400, et  intitulé "das Buch des heiligen Dreifalltigkeit und Beschreibung des Heimligkeit von Verwanderung des Metallen", soit: le livre de la Sainte Trinité et la description de l'étrangeté de la Transformation des métaux.

 

C'est une occasion supplémentaire pour les Habitués de progresser dans l'approche de la fameuse voûte avec un éclairage différent des symboles.

 

La voûte étoilée est facilement repérable et elle sépare la Vierge d'un Christ curieusement crucifié sur une fleur de lys bleue.

 

Mais pour interpréter il est toujours important de ressentir le contexte de l'époque et de savoir si l'auteur est un initié authentique...

 

En préliminaire, nous pourrions dire que la période est dominée par un christianisme qui ne doit pas être provoqué et la circulation de l'enseignement mystique dans le monde profane s'appuie simplement sur la cupidité égotique des faiseurs d'or.

 

Sous la voûte, la vierge mère dans son croissant de lune rayonne de son mieux dans son enfermement terrestre et cela évoque la pureté et l'amour de ce que les Rosicruciens nomment l'Esprit.

 

Et le Christ hors de la voûte apparaît entouré de bleu, couleur aurique d'une représentation mentale. Il est hors de la matière et les alchimistes utilisent pour cela le terme de "quintessence".
 

Si on relie au dernier message du Bistrot, le Christ au dessus de la voûte évoque bibliquement le Golgotha ("mot qui signifie crâne") de la crucifixion.

 

Nous remarquons que le lys est bleu, or il n'existait pas alors de lys bleu... (C'est seulement depuis quelques années que le "lys bleu" est devenu un brevet japonais...)

 

En effet, le lys est plutôt blanc et en France nous le connaissons depuis l'époque mérovingienne comme symbole de la royauté dans son pacte implicite avec le christianisme: l'alliance du sabre (le pouvoir des rois) et du goupillon (le pouvoir des prêtres).

 

Ainsi le lys blanc est à la fois la légitimité de la pure descendance royale et la réciproque reconnaissance de la foi chrétienne.

 

C'est ce que certains initiés nomment parfois le "secret du crapaud", lequel ressemble à une fleur de lys et qui, comme chacun sait, dit "crois, crois", voire "croix, croix"...

 

(à suivre...)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Frater N. 24/11/2017 18:17

Onze étoiles et un socle métallique griffu, une aura grise et en pointe et un Christ en berne, on se dit que l'on est anti-moine ici : les métaux se transforment ainsi étrangement !

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier