16 juillet 2017 7 16 /07 /juillet /2017 19:51
Les 7 Chakras des Monspey

Depuis quelques mois, le Bistrot a développé quelques messages sur le mystérieux "Agent Inconnu" qui influença Jean Baptiste Willermoz dans la mission qu'il s'était fixée de créer une Franc-Maçonnerie chrétienne qui devint le "Régime Ecossais Rectifié".

 

Cet "Agent Inconnu", Églé de Vallières, témoignait d'étranges capacités de réceptivité à distance. C'était un aigle... Il semble intéressant aujourd'hui de s'intéresser à son entourage familial...

 

Tout d'abord la famille possède une étrange devise "je rassemblerai les pièces"

 

Cette formule révélerait un héritage templier issu d'Egypte...
 

En effet, c'est Isis qui "rassemble les pièces" qui constituent les morceaux dispersés du corps d'Osiris. Et de nos jours encore, "rassembler ce qui est épars" est une formulation que véhiculent Rosicruciens et Francs-Maçons.

 

D'ailleurs les Francs-Maçons se dénomment eux-mêmes "les enfants de la veuve" et cette veuve est naturellement Isis...

 

Cette devise étrange a naturellement marqué la famille d'Eglé, ses 4 sœurs et ses 2 frères...

 

C'est d'ailleurs une bien curieuse famille qui se révèle lorsque l'on découvre que les deux frères se nomment "Alexandre" et les deux sœurs aînées "Marie-Louise"... Ajoutons encore deux "Élise" et deux "Reine"...

 

Il faut vraiment vouloir rassembler les pièces pour espérer comprendre!

 

Donc en 1726, Joseph Henri de Monspey et Marie Anne Livie de Pontevés se marient et ont 10 d'enfants dont 3 meurent dès la naissance. Il en reste 7 comme les chakras. Deux garçons aux extrémités et 5 filles au milieu...

 

L'aîné des 2 garçons, Louis, était à la cour du roi, au service du pouvoir, tandis que Pierre-Paul semblait voué à une vie plus mystique. Il hérita de son père le titre de Chevalier de Malte. Les 5 filles ne se marièrent pas et entrèrent au Chapitre de Remiremont: une curieuse abbaye très autonome, réservée à des personnes de haute noblesse, avec un fonctionnement très ouvert, formant des femmes d'influence et perpétuant de rares connaissances (y compris ésotériques).
 

Voici la liste des enfants:    
 

 

- Marie-Louise de Monspey, dite Eglé de Vallières, ou Madame de Vallières, Chanoinesse de Remiremont,  l'Agent Inconnu (1731-1814).

- Louis Alexandre Elisée de Monspey, Maréchal, Chevalier de Saint Louis, et comme Garde Corps il accompagnait le Roi Louis XVI dans son carrosse (1733-1822).

- Marie Louise Catherine de Monspey, dite Madame de Monspey,   dite Annette de Charentay, dite encore "Bergère Annette" (influence du "Roman des Romans", l'Astrée, d'Honoré d'Urfé qui inspirait la jeunesse des enfants). Chanoinesse et Doyenne de Remiremont. Elle affirmait: "pour une jeune fille, appartenir au Chapitre de Remiremont est en soi un titre de noblesse". Elle défendra à Paris le Chapitre de Remiremont dans le collimateur des révolutionnaires. Il ne faut pas la confondre avec une poétesse, qui, elle aussi, se faisait nommer "Bergère Annette"...(1734-1807).

- Marie Reine Aimée de Monspey dite Laure de Vury, Chanoinesse de Remiremont (1736-1788).

- Pierre-Paul Alexandre de Monspey, Chevalier de Malte, Elu Coën, Franc Maçon. C'est vraisemblablement lui qui apporta les "cahiers" à Willermoz (1741-1807).

- Reine Elise de Monspey, dite Pauline d'Arma, Chanoinesse de Remiremont. Lors de la "remise des clefs du Trésor" (le chapitre de Remiremont est saisi à la Révolution), elle sera "internée" quelques temps (1744-1842).

- Elise Catherine de Monspey, dite Sylvie d'Arginy, Chanoinesse de Remiremont. Grièvement brûlée en 1782, elle en décédera l'année suivante (1745-1783).

 

 

(à suivre...)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Bad 12/05/2019 13:42

Je me permets de donner ici quelques précisions sur Mlle de Vallière (qui viennent de lettres qu'elle a écrites entre 1759 et 1776 à une amie, Elisabeth de Fortia de Pilles). Elle n'est pas restée avec ses parents au château de Vallière. Très jeune, elle a été enlevée par sa grand-mère, la dernière marquise de Buoux, Alexandrine Louise Cornélie de Puy-Montbrun et emmenée à Apt où elle a vécu jusqu'au décès de cette dernière en juillet 1774. Ainsi, elle n'a connu ses sœurs et sa mère quasiment que par correspondance jusqu'à son retour au château familial à 43 ans. Ainsi, si les sœurs ont joué l'Astrée adolescentes, ce fut sans elle.
Cordialement.

lebistrotdelarosecroix.com 12/05/2019 14:41

Merci. C'est intéressant. Faut naturellement établir avec certitude de laquelle des filles il s'agit.
Eglé est née 1731, Bergere en 34 et après 36 etc.
Je reste hyper prudent, mais cela pourrait expliquer par exemple que Eglé aille si tardivement à Remiremont. (Je pensais intuitivement que c'était pour s'occuper de sa mère, ça pourrait être sa grand mère!)
C'est la famille Pontevez (la famille de la mère des filles Monspey). Détail amusant, le grand père Jean François Pontevez pouvait se faire appeler "Elzear de St Martin"... Ça peut amuser certains!
Si vous avez ça en magasin, je suis évidemment preneur des copies des lettres pour en apprécier la teneur et le style.
Pour ce qui est de l'Astrée, il semble clair que les filles (Eglé, Bergère en particulier) se distinguaient par des prénoms qui en étaient inspirés et dans ce milieu, Eglé est bien trop proche de Agla pour que ce soit un hasard.
Bien cordialement

Bad 07/05/2019 10:23

Bonjour,
Merci pour ces articles très intéressants.
J'aurais une question concernant Marie Louise Catherine de Monspey. Qu'est ce qui permet de dire qu'elle n'est pas la "bergère Annette" poétesse ? Il se trouve que j'ai eu entre les mains plusieurs de ses courriers privés ainsi que d'autres écrits par sa soeur aînée qui témoignent du fait qu'elle et la "Bergère Annette" poétesse (celle dont les poèmes sont notamment publiés dans un recueil du poète Charles de Relonge de la Louptière de 1768) sont bien la même personne.

lebistrotdelarosecroix.com 07/05/2019 14:23

Oui j'ai dit Chanoinesse, j'aurais du écrire Doyenne pour Bergère Anette.

lebistrotdelarosecroix.com 07/05/2019 12:52

Bonjour Bad et merci pour votre questionnement.
J'ai pensé aussi au début que Eglé et Bergère étaient la même personne... Je me suis même fait piéger un temps en croyant que c'était Eglé qui était l'auteur des poèmes et des pensées qui circulent. Mais le style et le "niveau" est différent des "cahiers"...
Comme vous disposez des lettres vous trouverez facilement celle que Bergère Annette adresse à Églé ce qui résout finalement le problème.
Mais il y a d'autres éléments à considérer.
Au passage vous apprécierez le fonctionnement bien particulier des Monspey: les 5 filles portent les mêmes prénoms de manière à ce qu'elle soient quasiment interchangeables... Les deux garçons aussi d'ailleurs...
La plupart des chercheurs et des historiens ont d'ailleurs tendance à confondre les deux aînées... Il y a d'ailleurs inversion des tableaux à Remiremont... (Ce sont des erreurs classiques. Par exemple, les historiens et les guides commettent les mêmes erreurs à Port Royal en confondant Angélique Arnaud et sa sœur Chantal... Comme personne n'a le courage de chercher à leur "prouver" l'inverse définitvement... Les erreurs perdurent et finalement ça ne gère pas vraiment.)
Cela faisait blaguer un chercheur mystique ami qui devait les fréquenter dans une vie passée... Il disait: "dans cette famille si on appelle "Louise", elles sont 5 à répondre "oui"!
L'aînée des filles est Eglé, Bergère Annette est la 2e. Les sœurs étaient très proches et très réceptives (J'ai juste un petit doute sur le "niveau vibratoire" de celle qui était un peu sombre et qui s'est plus ou moins immolée à Arginy...)
Comme aînée, Eglè restait dans sa famille (d'ailleurs aucune des filles ne s'est mariée afin d'assumer les secrets de l'égrégore familial...). Eglé n'est allé à Remiremont que tardivement et pas longtemps. Bien que poètesse, Bergère était plus profane qu'Eglé, le niveau vibratoire est différent... C'est en fait Bergère qui est celle qui est devenue la Chanoinesse et qui est allé défendre le cas de Remiremont à Paris à l'Assemblée Nationale.
Pour éviter les confusions et vue qu'elles se nomment toutes deux Marie Louise, j'ai donc utilisé les prénoms qu'elles utilisaient entre elles dans l'intimité.
Au passage, vous apprécierez que les filles lorsqu'elles étaient ado, jouaient l'Astrée d'Honoré d'Urfé... qui est considéré comme un membre de l'Agla... Le monde est petit...
Merci de l'échange.
Fraternellement
Francis le Bistrotier

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier