31 octobre 2016 1 31 /10 /octobre /2016 13:36
Les Résurgences populaires de la Rose+Croix
Lorsqu'un chercheur prend conscience qu'il existe (ou pourrait exister) en dehors des résurgences rosicruciennes connues du grand public, comme la germanique du 17e siècle ou l'américaine du 20e siècle, des résurgences rosicruciennes très discrètes, une vieille question surgit...
 
-"Pourquoi certaines résurgences rosicruciennes sont-elles connues du grand public et d'autres non"?
 
Voici un petit extrait de "l'histoire au coin du feu" concernant la résurgence germanique.
 
"Sa particularité unique cependant, était son annonce très large, son ouverture annoncée à toutes les classes de population, et ceci était devenu possible grâce à l'utilisation du nouvel art de l'imprimerie et rendu nécessaire par les activités croissantes de la réforme protestante qui prenait place."
 
"Rendu nécessaire"...
 
Cette formulation peut constituer une révélation... Qu'est-ce qui est "rendu nécessaire"? A qui est-ce "rendu nécessaire"? Au peuple qui doit en bénéficier? Aux Maîtres qui doivent déclencher l'opération?
 
L'esprit de la Réforme Protestante constituait un terreau favorable à une résurgence rosicrucienne populaire moins discrète que les autres résurgences.
 
Certains relient parfois la résurgence rosicrucienne germanique à la Réforme mais ce n'est pas la résurgence qui a déclanché la Réforme, ce n'est pas non plus la Réforme qui a produit la résurgence.
 
Il y avait un certain état d'Esprit qui s'ouvrait une partie conséquente de la population à une diffusion plus publique du rosicrucianisme.
 
Nous reconnaissons un principe ésotérique en action: la "loi d'Amra" s'appliquant au niveau d'un pays...
 
Voyons si le même phénomène se retrouve aux USA au début du 20e siècle...
 
Le terreau n'est pas comme en Allemagne au 17e siècle une réforme religieuse mais un état d'Esprit particulier: une recherche de prospérité qui doit découler sur la bienveillance et le partage comme le théorisait Andrew Carnegie (1835-1919).
 
Andrew Carnegie, "l'homme le plus riche du monde", fut un milliardaire américain qui a commencé par faire fortune en produisant des rails de chemin de fer puis vécut en redistribuant son argent par le biais de sa fondation.
 
Dans son "Gospel of Wealth", traduit comme "évangile de la Richesse", il décrit l'idéal d'un nouvel âge d'or: 
 
"Le monde obtient des produits d'excellentes qualités à des prix que les générations précédentes n'auraient pas imaginé (...) les pauvres bénéficient de plus en plus de ce que les riches ne pouvaient se permettre auparavant. (...) la recherche de l'accumulation de profit doit animer le pauvre tandis qu'en haut de la hiérarchie, les riches se doivent de redistribuer les surplus dans une philanthropie dirigée vers ceux qui qui cherchent à s'aider eux-mêmes."
 
Nous reconnaissons l'influence de cette approche de l'industrialisation chez Spencer Lewis et nous ne nous étonnons pas de voir parfois de milliardaires comme Rockefeller se trouver subventionner discrètement certaines œuvres utiles au rosicrucianisme à l'instar du fameux "Voyage d'un Pèlerin vers l'Est".

Saurions-nous reconnaître actuellement dans certains pays les signes avant coureurs d'une résurgence rosicrucienne populaire?

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier