20 août 2016 6 20 /08 /août /2016 13:17
Un Arnaud japonais nommé Kukaï

La diffusion inédite de l'histoire d'Arnaud ou de différents détails symboliques est semblable à une entrée en terre inconnue qui exige de la vigilance...
En effet une oreille ignorante ou mal intentionnée peut s'approprier certains éléments épars pour créer des dommages.
Certes Spencer Lewis utilisait une jolie formule latine: "magna est veritas et provalebit" ("la grandeur est vérité et prévaut...") mais avant que la vérité ne s'impose définitivement, le mensonge doit cesser son esclavage!
Par exemple, la représentation médiévale de la croix symbolisant ses branches par une serpente et un dragon ne peut que heurter des approches religieuses qui associent définitivement le serpent au tentateur et le dragon à un ego malfaisant qu'un Saint Georges doit tuer!
Autre constatation amusante des Habitués du Bistrot: l'analogie entre le Voyage vers l'Est d'Arnaud et celui de Spencer Lewis...
Chez Lewis c'est le milliardaire Rockefeller qui joue le rôle de l'empereur Charlemagne!
Cela nous conduit à nous intéresser à un 3e voyage en quête de Lumière, celui du moine japonais Kukaï (774-835) qui était exactement contemporain d'Arnaud.
Les bouddhistes européens traduisent Kukaï (空海) par "océan de vacuité", mais pour les Buveurs du Bistrot ce serait plutôt "ouverture d'esprit semblable à la mer".
Nous apprécierons que c'est un empereur, non pas Charlemagne mais Kanmu, qui envoie Kukaï en Chine à la recherche du kyou de l'éclair (kyou, 経 se traduit d'une manière souple selon sa compréhension, par traité, aphorisme, formule, ou encore incantation...).
Une terrible tempête dans la mer de Chine détruit le bateau et à son débarquement Kukaï est pris pour un pirate, mais il réalise si magnifiquement la calligraphie d'un symbole que toutes les portes s'ouvrent désormais pour lui jusqu'à celle du Maître qui l'accueille en lui disant: "je savais que tu allais venir..." et qui lui transmet ce qu'il était venu chercher.
Lors de sa traversée de la Mer de Chine au retour, Kukaï balance par dessus bord son dorje (un renoncement à la magie blanche et au pouvoir de la foudre) mais à son retour au Japon, l'empereur l'invite à s'installer au sommet du Mont Koya où il retrouve le dorje qui l'attendait...

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier